la technologie

De nombreuses maladies affectant la vue sont provoquées par l’incapacité de la rétine à détecter la lumière à cause de lésions sur les photorecepteurs. L’optogénétique au niveau de la rétine suppose (i) l’insertion d’un gène codant pour une protéine qui confère aux cellules-cibles une réactivité à la lumière, et (ii) l’utilisation d’un dispositif médical pour délivrer une lumière à une intensité et une longueur d’onde correcte afin de stimuler les cellules rétiniennes transduites de manière à ce qu’elles transmettent le signal au cerveau.

Nous utilisons la thérapie génique afin de conférer une fonction photosensible à nos cellules-cibles : les CGR,en bonne santé et préservées dans les maladies telles que la RP. Nous associons la thérapie génique à l’utilisation de notre dispositif externe portable spécialement développé, ayant l’apparence de lunettes, afin d’amplifier la stimulation lumineuse sur les cellules neuronales transduites. La lumière, présentant maintenant une intensité et une longueur d’onde adéquates pour stimuler les cellules neuronales transduites, provoque une restauration accrue de la vision.

applications produit

Notre produit candidat GS030 utilise l’optogénétique en association avec un dispositif médical externe portable ayant la forme de lunettes biomimétiques fournissant une source de lumière et des algorithmes de stimulation. Le dispositif est composé :

  • D’une interface visuelle intégrant un capteur d’image asynchrone (ATIS, également appelé caméra neuromorphique), et une série de micro-miroirs digitaux (DMD) dirigés par un microprocesseur, qui orientent le signal d’information visuelle et la lumière vers la macula ; et
  • D’un ordinateur de poche de la taille d’un téléphone portable connecté à un dispositif de stimulation optoélectronique, qui traite l’information visuelle et contrôle la source de lumière afin de coder et d’amplifier les signaux lumineux correspondants à une longueur d’onde spécifique.

Nous pensons que cette technologie pourra être immédiatement transférable à toute autre maladie dans laquelle les photorécepteurs ont dégénéré tandis que les CGR sont encore présentes.